Aganovich

x

Blanc immaculé, noir de ténèbres…

Entre les deux non couleurs d’abord s’infiltre, puis surgit avec force le rouge. En ponctuation, en coulures ou carrément monolithique, le rouge est mis. Archétypale, première couleur à surgir dans tous les schémas de pensée après l’opposition entre le clair et le sombre, le rouge ici fait joliment tâche.

Effiloché, drapé, plissé, organisé, orchestré, le tissu se prête, se soumet aux inventions du style de Nana Aganovich. Une touche de féminité avec un zeste de dentelle. Travail de teinture et de pliage. Le rouge macule, laisse des traces. Puissance du rouge qui va de la naissance à la mort, rouge sang. Mais aussi un rouge bordeaux, plus sombre, plus dandy.

Femme conquérante, guerrière par certains aspects, mais aussi, tout simplement, exquise.

x

Une réflexion sur « Aganovich »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s