Lutz

 

Lutz_Huelle_SS19_Look_13

 

En préambule, une réflexion de Lutz autour du vêtement aujourd’hui : « les mères s’habillent comme leurs filles, les filles pillent les placards de leurs mères (ou leurs pères) » et l’idée de « vieux et de neuf n’a plus de raison d’être aujourd’hui » ; d’où une collection qui prône «  l’élégance et le classicisme ». Lutz continue une des ses signatures avec ses très réussis vêtements hybrides, assemblage de différents tissus et télescopage de styles.

Ses manches ballons, ailes d’anges prêtes à s’envoler constituent une autre signature, en volume, oversized.

Lutz_Huelle_SS19_Look_18

Du denim, des bombers, mais aussi des imprimés à fleurs. Du coton blanc et de la dentelle noire, du jean et des fleurs,…

Une vraie histoire de mode signée et une très belle évolution dans le temps.

Lutz_Huelle_SS19_Look_16

Issey Miyake

 

Miyake FINALE 6

« Traces of Hands » dessine la collection d’Issey Miyake où la main refaçonne les vêtements à sa guise. Le mot d’ordre est « Dough Dough » signifiant « entortillé, enroulé, froissé, plié, étiré ». Des couleurs vives, des vêtements à déplier, à rouler, à manipuler.

Miyake 24

Une collection éminemment joyeuse où les filles ont du plaisir à déambuler dans ces vêtements qui se prêtent au jeu. Des tissus « compressés », kaléidoscope de couleurs.

Miyake 15

Des modèles monochromes et des effets bariolés.

Des noeuds, des torsades, le vêtement se déplie, se tord, comme les chapeaux transformables. Aux pieds, des chaussures United Nude. Une jolie bulle de gaieté.

Miyake 01

 

Miyake Finale 3

C Frederique Dumoulin

Uma Wang

Uma-Wang-RTW-SS19-Paris-6744

Créatrice chinoise, Uma Wang développe un style très personnel, poétique et raffiné. Des tissus aux couleurs sobres, une gamme de beiges, de bruns, de gris, d’ivoire dans des matières où la couleur se craquèle, se fendille, se délave, se dissout.

Des formes amples, des robes longues. Des couleurs plus vives cette saison avec un rouge vif ou un rose framboise qui s’opposent au noir, au beige, à l’ocre. Des vestes amples aux formes inspirées de l’esprit kimono. Mélange de matières, superpositions. Rayures bayadères, rose, ocre, noir, blanc, moutarde, marron.

Uma-Wang-RTW-SS19-Paris-6650

Des sangles, de grands sacs. Basée entre Shanghai et Milan, la créatrice va fêter l’année prochaine ses dix ans de mode ; un très joli parcours et une histoire personnelle et authentique.

Uma-Wang-RTW-SS19-Paris-6716

Christian Wijnants

Wijnants 24

 

Sur fond musical de percussions (tambours japonais), une collection haute en couleurs passant des oppositions franches en bloc à des motifs de fleurs ou de carreaux.

Christian Winants donne pour source d’inspiration l’Asie, un voyage imaginaire du Moyen-Orient à l’extrême Orient. Des motifs inspirés de kimonos vintage.

Des jeux de superpositions, de volumes; assemblages. Chemises et vestes oversized à carrure élargie.

Vêtements hybrides où les motifs et les couleurs s’opposent, se heurtent pour mieux se complèter. Une collection légère et joyeuse.

Wijnants 25

Ann Demeulemeester

 

Ann Demeulemeester
Fashion Show 27th September 2018
Paris Fashion Week

 

Sébastien Meunier poursuit l’histoire d’Ann Demeulemeester avec des variations sur les codes maison. Des silhouettes essentiellement en noir et blanc, du masculin-féminin ; des sangles, des lanières, des rubans…

Du long, des transparences, du souple et la rigueur des vestes. Le visage des mannequins cette saison s’enveloppe d’un tisssu en transparence, halot de mystère.

Ann Demeulemeester
Fashion Show 27th September 2018
Paris Fashion Week

Une touche de beige-rose et jeu sur les rayures, évidemment en noir et blanc. Black & White.

Ann Demeulemeester
Fashion Show 27th September 2018
Paris Fashion Week

Ann Demeulemeester
Fashion Show 27th September 2018
Paris Fashion Week

Ann Demeulemeester
Fashion Show 27th September 2018
Paris Fashion Week

Atlein

 

Atlein MON0323

 

Nouvelle collection pour Atlein (Antonin Tron), lauréat 2018 du grand prix de L’ANDAM. Un travail tourjours très élaboré sur un coupe augmentée de mutilples détails. Une pointe d’asymétrie, des découpes, des effets de drapés. Toute une série monochrome et des imprimés à motif de vague ondulant parfaitement sur le corps.

Atlein MON0096

Atlein MON0276

Silhouettes hybrides où les différents motifs se télescopent, s’opposent et se complètent : carreaux et fleurs, rayures et fleurs…

Atlein MON0358

Très belle robe graphique où les rayures op en noir et blanc jouent un savant jeu de (dé)construction.

Atlein MON0156

Superpositions pour une nouvelle géométrie. Exquise féminité.

Atlein MON0941

Atlein MON0170

 

Photos Monica Feudi

Manish Arora

MANISH_ARORA_SS19-16

«  Girls just wanna have fun ». Manish Arora joue avec la mode dans un monde de fantaisie haut en couleurs et saupoudré de paillettes. Cette saison, un clin d’oeil au sport avec une collaboration avec le PSG et l’inclusion d’effigies des vedettes du club de football : Mbappé, Neymar, Thiago Silva…

MANISH_ARORA_SS19-3

Les filles, à défaut d’un intérêt pour le ballon rond, vont s’amuser et jouer avec leurs robes en forme de gâteaux, leurs sacs en tête d’animaux.

MANISH_ARORA_SS19-10

Un mélange de réminiscences des années 80 et le côté bariolé d’une exubérance indienne qui aime les couleurs (holi). Le rose tourbillonne, passe du pâle chamallow au furieusement shocking.

Un univers très pop avec des motifs du quotidien : rouges à lèvres, patins à roulettes, coeurs, cocktails. Et des chaussures fusion entre le sport et le stiletto. Think pink, think Manish.

MANISH_ARORA_SS19-11