Haider Ackermann

Haider Ackermann 
Ready To Wear Fall Winter 2019 Collection
Paris Fashion Week

 

Sharp, épurée, la collection d’Haider Ackermann joue sur l’identité. Une cabine avec des mannequins (hommes et femmes) au look androgyne, coiffure courte et cheveux plaqués. Un monde où l’un est l’autre. Toujours des coupes rigoureuses, parfaitement maîtrisées.

Haider Ackermann 
Ready To Wear Fall Winter 2019 Collection
Paris Fashion Week

 

Une palette réduite même si l‘association du rouge et du blanc emporte vers un Japon imaginaire.

Haider Ackermann 
Ready To Wear Fall Winter 2019 Collection
Paris Fashion Week

 

Vestes masculines, pantalons cigarettes. Motifs noir et blanc façon cristaux de neige, chevrons ; juste rehaussés d’une touche de rouge.

Haider Ackermann 
Ready To Wear Fall Winter 2019 Collection
Paris Fashion Week

Haider Ackermann 
Ready To Wear Fall Winter 2019 Collection
Paris Fashion Week

Top blanc avec ondulation noire sur les manches.

Haider Ackermann 
Ready To Wear Fall Winter 2019 Collection
Paris Fashion Week

Un côté militaire dans la (dé)marche et la musique. L’essentiel de la collection broie du noir, s’illumine de blanc et se dramatise avec le rouge.

Haider Ackermann 
Ready To Wear Fall Winter 2019 Collection
Paris Fashion WeekHaider Ackermann 
Ready To Wear Fall Winter 2019 Collection
Paris Fashion Week

Issey Miyake

 

Miyake 27

Une mode toujours joyeuse et ludique pour Issey Miyake. La technologie est là pour faire bouger les lignes. Cette saison « Dough Dough », une matière (« pâte ») à mémoire de forme revêt différents aspects. Les tissus semblent (re) bondir, sauter dans l’espace et l’occuper dans une dynamique chorégraphie.

Miyake 19

« Blink » est la nouveauté textile, un tissu sur lequel sont imprimés des motifs en résine. Un kaléidoscope de couleurs recompose des tableaux abstraits très colorés. Tissus à facettes comme une gemme géométriquement taillée. Nervures et pliures.

Miyake 24

Miyake 29

Pour les chaussures se continue la très réussie collaboration avec United Nude. Des formes amples, enveloppantes, rassurantes et gaies.

Miyake 31

 

Photos Frederique Dumoulin

 

 

Ann Demeulemeester

 

Ann Demeulemeester
Ready To Wear Fall Winter 2019 Collection
Paris Fashion Week

 

Si l’histoire de la maison est profondément ancrée dans un code couleur noir et blanc, cette saison Sébastien Meunier a choisi de faire infuser la couleur. Le rouge est mis avec des variations allant du rose au rouge vif en passant par de multiples dégradés dans des tissus variés.

Camaïeux de jaunes et gamme de parme, mauve, violet dans des tissus brillants.

Ann Demeulemeester
Ready To Wear Fall Winter 2019 Collection
Paris Fashion Week

Pour le style, les silhouettes classiques, longilignes avec des liens, des plumes (grands colliers plastrons), des attaches, des sangles et des cordes en ceintures.

Et toute une série de modèles où le noir toujours s’oppose et se marie avec le blanc.

Ann Demeulemeester
Ready To Wear Fall Winter 2019 Collection
Paris Fashion Week

Uma Wang

 

Uma Wang
Ready To Wear Fall Winter 2019 Collection
Paris Fashion Week

Dix ans déjà qu’Uma Wang a créé sa marque, présentant à Londres, Shanghai et Milan avant de choisir Paris depuis quelques saisons. Des études de textile à Shanghai et Central Saint Martin’s pour la mode constituent un joli cursus.

Uma Wang
Ready To Wear Fall Winter 2019 Collection
Paris Fashion Week

Un travail magnifique sur les matières et les couleurs avec des teintures qui peuvent aussi être artisanales. Une palette raffinée de couleurs sourdes avec des ocres, rouges (sang de boeuf), marrons, beiges, ivoires, gris…

Textiles à l’allure brute, parfois finition en bords francs. Géométrie de carreaux.

Un tailleur revisité avec hybridation des matières mêlant satin brillant et laine.

Uma Wang
Ready To Wear Fall Winter 2019 Collection
Paris Fashion Week

Des vêtements modulables où la partie inférieure peut être escamotée laissant place à une simple veste. Un clin d’oeil à la jeunesse avide de « messages » avec des vêtements brodés de phrases ainsi « destroy she said ». Effets de capes, un brin d’asymétrie, des formes amples et le plus souvent des vêtements très longs. Une mode intemporelle et poétique.

Uma Wang
Ready To Wear Fall Winter 2019 Collection
Paris Fashion Week

 

 

Atlein

Atlein MON0879

 

Antonin Tron avec Atlein continue son parcours très personnel. Des coupes précises, très travaillées créant des mouvements, des drapés. Il explore le jersey dans toutes ses possibilités. Un zeste d’asymétrie, des ouvertures, des fentes pour une collection ode à la féminité. Loin des bruissements de ce qui se fait, de l’air du temps, Atlein creuse avec détermination son sillon.

Diplômé de l’académie royale d’Anvers, Antonin Tron a fait ses classes ensuite dans de grandes maisons : Vuitton, Givenchy, Balenciaga avant de tenter sa propre aventure. Lauréat du grand prix de l‘Andam en 2018, il défile désormais depuis plusieurs saisons dans le calendrier officiel.

Atlein MON0072Atlein MON0030

Junya Watanabe

Watanabe 14

 

Dualité d’une collection hybride. Les imprimés s’opposent, se heurtent pour mieux fusionner. Deux par deux, les mannequins avancent leur silhouette au maquillage enfantin, exacerbé ; yeux écarquillés, cils démesurés et couettes hors norme. Mignon ? Cute, kawai à réminiscences d’Harajuku ? Non, de fausses petites filles modèles, poupées azimutées avec vêtements recomposés et faux romantisme étrange.

Watanabe 05

Jeu de dédoublement avec demi-robes, demi-jupes, demi-pulls qui se marient à d’autres composantes.

Watanabe 36.jpg

Un clin d’oeil sportswear avec l’utilisation de sweats siglés UCLA.

Watanabe 11

Jeu de trompe-l’oeil avec sur-robe greffée sur parka.Si la fleur est le motif dominant, elle est plutôt rétro voire vintage.

Watanabe 09

S’invitent des thématiques chères au créateur, ainsi l’esthétique punk et les perfectos, le denim revisité.

 

Parmi les motifs, quelques imprimés cachemire et des carreaux pour vestes masculines.

Watanabe 33

Garde-robe hybride, dédoublement de vestiaire. Fragments d’un discours de mode.

Watanabe16

 

Manish Arora

Ready to wear, winter 2019 2020, fashion week, womenswear, Paris, Manish Arora

 

 

Fantaisie haute en couleurs pour Manish Arora autour d’un thème joyeusement paradoxal : « Finally normal People ». Le créateur fait défiler une pléthore de « bohémiens Mad Max ». Une projection vers un futur métal hurlant, des réminiscences enfantines dans les dessins, les motifs de graffitis.

Présente dans le choix des couleurs et la richesse des broderies, l’Inde célèbre holi. Cette saison des messages s’inscrivent, mais à prendre avec humour tant l’air du temps les galvaude : « What if this is all real », « I am the one », « Everything you need is inside you ». Des motifs cinétiques psychédéliques.

Un côté indien d’Amérique et style western avec les franges. Des capuches, des coiffures fantaisistes, des masques. Une touche d’animalité avec imprimé « léopard », sacs « requins » et cornes sur les coiffes. Intrépides et colorées déesses d’un nouveau monde.

Ready to wear, winter 2019 2020, fashion week, womenswear, Paris, Manish Arora

Ready to wear, winter 2019 2020, fashion week, womenswear, Paris, Manish Arora

Ready to wear, winter 2019 2020, fashion week, womenswear, Paris, Manish Arora