Junya Watanabe

Junya AH17 18

 

 

Punk is not dead ? Junya Watanabe replonge avec délices dans une de ses sources d’inspiration fétiche : le punk avec son allure destroy et sa déglingue. En rappel du berceau punk un zeste d’union jack et tout un travail de mise à carreaux avec moult tartans rouges, jaunes, bleus…

AH17 Junya 30

Junya AH17 9

Juny AH17 5

Toujours complexes, les coupes de Junya Watanabe sont travaillées en drapés, en asymétrie. Patchworks de tissus qui jouent les assemblages sur les manches d’un trench.Junya AH17 29

Faux léopard rugissant sous cape ou manteau.

Junya AH17 41

Après les carreaux, tout un thème « intérieur » se compose de tissus « tapisserie ». Une réminiscence des débuts du créateur avec un côté récup mais qui ici fleure la « décoration ». Motifs de rideaux, de papiers peints se découvrent une nouvelle vie (effet Scarlett O’Hara ?) en parure.

Junya AH17 17

Les formes géométriques travaillées dans de précédentes collections resurgissent également.

Junya AH17 16

Épingles, chaînes, coiffures corbeau ou hautes en couleur, bas résille lacérés, mitaines amplifient l’allure délibérément néo-punk qui habite la collection.

Junya AH17 23

Une réflexion sur « Junya Watanabe »

  1. très fort. comme toujours. JPG n’est pas si loin mais ici, les formes sont déformées et tout prend une allure et raconte du coup, une autre histoire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s