Oh couleurs !

Musée des arts décoratifs et du design de bordeaux - exposition "Oh couleurs !" - 2017

 

Belle exposition sur un thème fascinant, la couleur, au travers d’un parcours dévolu au design à Bordeaux. La thématique fait ses gammes, multipliant les objets réunis par couleur ou jouant le contraste, les oppositions. Ainsi le noir de meubles de Starck et Szekely se trouve confronté au rouge sang d’une cape de matador (vidéo de corrida).

Un parcours riche en (re)découvertes d’objets, de meubles de grands noms du design. Le bleu plonge dans l’indigo avec des boro japonais. L’argent avec Paco Rabanne et son choix du métal en guise de matériau de prédilection pour mettre sur orbite la mode du futur dans les années 60.

Multicolore avec une série de casques de travail, de boîtes Tupperware pour le quotidien. Multicolore de création avec le fauteuil de Proust de Mendini, pointilliste ; le cabinet Hotel California d’Ettore Sottsass et les touches de couleurs de la bibliothèque de la maison de la Tunisie de Charlotte Perriand.

Mendini - M.delanne

 

Dans le catalogue figure une série de textes passionnants.

– Bordeaux : une couleur à boire ? de Manlio Brusatin autour de cette dénomination et de sa première utilisation avérée en 1886.

– La couleur des drapeaux par Michel Pastoureau. La symbolique des couleurs et le choix de formes souvent géométriques, héritage de l’héraldique. Prédominance du rouge, présent dans 77% des drapeaux et ensuite du blanc, à 58%. Des drapeaux qui possèdent en général au maximum quatre couleurs. « Trop de couleurs gêne le regard. Un drapeau trop compliqué ou trop bariolé n’est plus facilement représentable … et n’est pas plus très clairement visible de loin donc il ne remplit pas bien sa fonction ». Une belle exception à six couleurs, l’Afrique du Sud.

– Annie Mollard Desfour disserte sur le jaune du Midi, une couleur qui signe la région, jaune du soleil, citron, mimosa, pastis… en route vers le Sud.

– Constance Rubini : Paule Marot une décoratrice parisienne à la Régie Renault. L’histoire d’une créatrice venue dynamiser les couleurs des voitures qu’elle jugeait trop ternes, pas assez travaillées. Pour la Dauphine, Paule Marot a multiplié les créations, donnant à ses couleurs une terminologie recherchée : Gris Montespan, Blanc Rejane, Jaune parchemin, Beige Galapagos…

Musée des arts décoratifs et du design de bordeaux - exposition "Oh couleurs !" - 2017

– Camille Parrot, sur la couleur indigo des boro. Plongée dans un technique ancestrale de teinture qui au Japon existe depuis le IVe siècle. Les boro sont des tissus japonais, des « haillons » rapiécés, recousus… Sur le principe du mottainai, contre le gaspillage, une nouvelle vie est donnée aux vêtements magnifiant un goût exquis pour les reprises, sans oublier différentes techniques dont le shibori.

Musée des arts décoratifs et du design de bordeaux - exposition "Oh couleurs !" - 2017

-Le Corbusier et la polychromie de la cité Frugès par Arthur Rüegg. Autour de l’architecture de l’incroyable cité ouvrière à Pessac, les choix très définis des différentes couleurs par le Corbu.

– Donald Judd sur la couleur en général et sur le rouge et le noir en particulier. Une conférence passionnante.

-Les couleurs d’Ettore Sottsass. (1990) «  Les couleurs s’échappent, ne s’arrêtent jamais ; il est impossible de dire la couleur N°225, car on ne sait jamais si le N°225 est à côté ou loin de la fenêtre, ni si la lumière qui filtre de la fenêtre est celle du brouillard de l’hiver ou celle, blanche, de l’été… j’admets qu’il y ait quelqu’un -un peu fou- qui attribue des numéros aux couleurs. Cela peut être utile, pour s’expliquer dans la hâte et l’approximation… la couleur, contrairement aux mots n’est pas une invention artificielle, mais c’est le cosmos même. »

IMG_0098(c) Fleur Griffon

 

Oh couleurs ! Le design au prisme de la couleur.

Musée des Arts Décoratifs et du Design de Bordeaux jusqu’au 5 novembre.

 

 

Vincent Baurin Ocelle/ MADD J.C. Garcia

Mendini. Fauteuil Proust MADD M. Delanne

Paule Marot. Rehcerches chromatiques. Renault Communication.

Boro. Détail Yogi MADD J.C. Garcia

Carte blanche à Pierre Charpin avec Cabinet Hotel California d’ Ettore Sottsass.

 

 

Collection de Genji

 

unnamed-4

 

Ouvrage mythique de la littérature japonaise le Dit du Genji aurait été écrit au XIe siècle par une femme, Murasaki Shikibu. Récit de cour, il a fourni une somme d’information sur les us et coutumes de l’époque, donnant de précieuses indications concernant la mode, les parfums… Cet ouvrage n’a cessé de nourrir l’imaginaire des artistes de l’archipel.

L’agence des affaires culturelles japonaises a lancé un projet pour que ce nom devienne une marque. La première série d’objets s’inspire de la villa impériale de Katsura, un bâtiment du XVIIe siècle à l‘architecture épurée et au jardin magnifique avec un étang autour duquel les bâtiments ont été pensés pour contempler la lune. Des bols noirs enrichis de feuilles d’or viennent symboliser les ténèbres illuminés de l’éclat de la lune. Un encens Lune de Katsura a aussi été composé.

unnamed-3

À l’intérieur du bâtiment, des cloisons et un motif de quadrillage inspirant une décoration sur le couvercle d’une série de théières fabriquées à Kyoto. Une approche pour découvrir l’esthétique japonaise et jeter un pont vers ce roman incroyable qu’est le dit du Genji. Et dans le futur une vraie marque ?

Katsura

unnamed-2