Yuima Nakazato

yuima-nakazato-fw17-20

Invité du calendrier de la haute couture, le jeune Japonais passé par l’académie d’Anvers explore les possibilités technologiques et imagine une mode pour le « futur ». Cette saison, il s’inspire des quatre éléments : feu, eau, terre et vent (plus poétique que air ?). Le créateur compose des vêtements uniques, fruit de combinaisons diverses : « to each individual, his own design ». Si le vêtement ne nécessite plus l’étape « couture », la formule se simplifie. Dans cette collection, pas de fil, pas d’aiguille, mais un assemblage d’« unités ».

yuima-nakazato-fw17-3

yuima-nakazato-fw17-8

Une planche de symboles illustre chaque élément ; les motifs sont ensuite combinés, deux, trois ou quatre ainsi une robe feu, vent, eau et terre. Des matières plastiques, mais aussi d’autres, nobles et précieuses, comme l’organdi et des applications de cuivre. Dans sa présentation poétique, les silhouettes surgissent des ténèbres pour juste s’exposer un instant sous le feu des lumières. Maquillage à excroissances pour aliens d’un nouveau monde. Une des voies (et voix) du futur dans la haute couture.

yuima-nakazato-fw17-11

Une réflexion sur « Yuima Nakazato »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s