Comme des garçons

CDG AH17 2

 

Galatée figée en Hans Arp, la première silhouette du défilé de Comme des garçons donne le ton. Une enveloppe, un cocon, une carcasse marmoréenne engloutit, masque ce qui demeure un corps. Déambulation de sculptures vivantes où seuls les pieds peuvent encore dire action même si parfois un avant-bras conserve droit de cité. Formes biomorphiques où les bosses sont sculptées dans des matières douces ou rêches. Tissus de récup, bourrette, papier kraft…

CDG 8

Le luxe ne s’inscrit pas dans la matière. Deux silhouettes vif argent, entre survie et futurisme.

CDG AH17 10

Le rouge est mis tout en volumes et découpes, robes globules.

CDG AH 17 12

Assemblages d’excroissances. Patchwork de carrés de « tapis de sol » (?) collés, contrecollés sur la coque biomorphique.

CDG AH 17 15

Robe noir et blanc entre nuage vaporeux et sombre chaos.

CDG AH17 18

En guise de coiffures des perruques « paille de fer ». Pour ces femmes escargot habitées de leur vêtement Rei Kawakubo a donné un nom à sa collection : The future of silhouette. Pygmalion peut tomber amoureux de ces nouvelles créatures poétiques, lunaires, excentriques.

CDG AH 177

Une nouvelle collection au-delà de la mode, nouveau temps suspendu jusqu’à l’ouverture de l’exposition du MET de New York consacrée à Comme des garçons et à l’art du « In- between », réinterprétation de la notion de MA.

CDG AH17 3

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s