Prix LVMH

IMG_0525

Cap sur l’Asie avec la cinquième édition du prix LVMH pour les jeunes créateurs de mode qui consacre cette année un talent du Japon et l’autre de Corée.

Venus de 90 pays, 1 300 inscrits ont proposé leurs dossiers pour le prestigieux et généreux (300 000€) prix. Après les différentes sélections, les finalistes défendent leur projet sous forme de grand oral, une des questions portant sur la finalité de la dotation. Le dernier jury est essentiellement composé des directeurs artistiques des maisons du giron LVMH : Nicolas Ghesquière (Louis Vuitton), Maria Grazia Chiuri (Dior), Karl Lagerfeld (Fendi), Clare Waight Keller (Givenchy), Humberto Leon et Carol Lim (Kenzo) ; J.W. Anderson (Loewe) ainsi que Delphine Arnault, Jean-Paul Claverie et Sidney Toledano.

2018_06_06_LVMH_PRIZE_01_017 f2

Lauréat du Grand prix, le Japonais Masayuki Ino a nommé sa marque Doublet. Le créateur définit son style par « humour, étrangeté, confort ». Dans un esprit sportswear coloré, des imprimés bariolés plastifiés. L’humour en clin d’oeil, l’ajout d’un grand crocodile sur une chemise ou encore des tee-shirts à réhydrater présentés dans des emballages à l’image des fameuses cup noodle japonaises (une institution dont Arnold Schwarzenegger a longtemps assuré la promotion). Dans un esprit dry cleaning une présentation sur cintre avec tissu compressé qui, une fois mouillé, se transforme en chemise. Une démarche ludique pour faire évoluer le merchandising un peu classique du vêtement. Un style dans l’air du temps, mais travaillé dans le concept, les matières et les détails. Tout juste proche de la limite d’âge pour le prix, le créateur a créé sa marque en 2012 en collaboration avec Takashi Murakami dans un esprit unisexe et avec un mélange de culture occidentale et orientale.

34670819_10157372821839989_7341886412259590144_n

Le jury a cette année décidé de la remise d’un deuxième prix, un prix spécial (150 000€) à Rok Hwang et son label Rokh. Après un passage chez Céline, le créateur coréen a décidé de lancer sa marque. Il reprend des basiques de la mode occidentale comme le trench, le duffle-coat et les déstructure et les reconstruit en découpes avec des attaches. Des classiques twistés.

IMG_0804

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s