Lutz

 

Lutz_Huelle_FW18_Look_01

 

Défilé dans une église pour Lutz qui continue sur sa lancée très réussie de vêtements bi-matières. Mixité de style pour des pièces hybrides, confortables, originales.

Lutz_Huelle_FW18_Look_25

Cette saison, des jeux de plissés, de manches très retravaillées. Manteaux à épaules reconstruites vers l’avant, ailes d’ange.

Lutz_Huelle_FW18_Look_15

Une touche de doré, effet Midas matelassé.

Lutz_Huelle_FW18_Look_25

Asymétrie, vêtements boules. Vêtement fétiche, le blouson de jean associé à d’autres tissus est anobli.

Lutz_Huelle_FW18_Look_19

 

Vêtements coeur croisé. Bombers, blousons recomposés. Parmi les couleurs, le kaki joyeusement épicé de doré. Une très belle collection.

Lutz_Huelle_FW18_Look_07

Lutz_Huelle_FW18_Look_31

Undercover

Undercover-RTW-FW18-Paris-3678

Back to school pour Undercover avec une collection de silhouettes junior qui semblent renouer avec le style preppy. Une touche de sportwear et un zeste d’uniforme scolaire pour une allure décontractée ponctuée de couvre-chefs, bonnets, aux allures de petits chaperons (rouge, vert, jaune, bleu,…) ou encore de casquettes. Polos, bombers, sweat-shirts,… Une touche de destroy (jean dechiré).

Undercover-RTW-FW18-Paris-3730

Les sages collégiennes portent chemise blanche et cravate sous la veste de l’uniforme.

Undercover-RTW-FW18-Paris-3795

Des formes amples, confortables, décontraction au programme. Des détails dans le travail des matières, tissus chiffonnés et à jamais figés, rigidifiés.

Undercover-RTW-FW18-Paris-4283

En leitmotivs reviennent des phrases « I am both happy and sad », « We are infinite ».

Undercover-RTW-FW18-Paris-4472

 

Une collection à voir au-delà d’une simple allure street wear et y retrouver la patte de Jun Takahashi.

Undercover-RTW-FW18-Paris-4179

Noir c’est noir, Kei Ninomiya

Noir33958097

 

Oeuvre au noir pour femmes fleurs aux visages engloutis de pétales * aux allures arcimboldesques. Un premier vrai défilé parisien pour Kei Ninomiya et son label Noir (sous l’ombrelle de Comme des garçons).

Un travail monochrome où le noir se révèle avec différentes tonalités, des effets de mat, de brillance dans des jeux de matières. Des superpositions, du volume. Construction, déconstruction. Vêtements à facettes, bouillonné, matelassé, rubans, froufrous…

Si le noir conserve son absolue élégance, il s’habille ici d’une délicieuse poésie.

Noir 33651529

Noir33627290

*masques floraux de Makoto Azuma

Haider Ackermann

Haider Ackermann
Ready To Wear Fall Winter 2018 Collection
Paris Fashion Week

 

Ambiance trouble pour le défilé d’Haider Ackermann où flotte un mystérieux brouillard. Perruques tête d’oiseau pour des filles à la dégaine assumée. Avec toujours un travail de coupe précis, la veste s’enlumine de détails retravaillés, de rubans, s’oppose au legging coloré.

Haider Ackermann
Ready To Wear Fall Winter 2018 Collection
Paris Fashion Week

Des effets façon vinyle noir. Des reflets brillants mordorés dans une palette de couleurs délicates, raffinées en demi tons, orange, absinthe…

Des oppositions marron-turquoise. Rugit une touche d’imprimé animalier.

Des satins brillants. Motif sinisant de fleurs brodées sur soie précieuse. Robes bimatières.

Haider Ackermann
Ready To Wear Fall Winter 2018 Collection
Paris Fashion Week

Junya Watanabe

 

Junya 10

 

Plongée dans la démesure, dans l’oversize pour une collection où l’un est l’autre avec des formes de vestes très masculines. Carrure élargie et manches qui se prolongent, la silhouette s’affirme en un nouveau déséquilibre. Jeu de transformation pour doudounes couettes de survie.

Junya 44

De type bombers, les blousons se brodent de motifs floraux et se finissent en bouillonné sur les manches.

Tout un passage de fausse fourrure aux formes complexes, démesure et sophistication pour léopard tacheté.

Manteau droit aux manches patchwork de fourrure.

Junya 30

Robes à fleurs retromania sur legging sport.

Et toujours une pointe de démesure, de jubilatoire décalage pour modifier la perception du corps.

Junya 53

Junya 46

Issey Miyake

ISSEY MIYAKE AW18 - 15

 

Hibernation au programme pour la collection d’Issey Miyake qui se révèle douillette, confortable à souhait. Silent energy est le thème choisi par Yoshiyuki Miyamae. C’est l’hiver, le temps est suspendu, la vie ronronne au ralenti en attente du printemps, du renouveau. Cette nature endormie, entre parenthèse, est l’inspiration de la collection qui multiplie les formes en volume pour mieux se blottir.

La technologie tisse toujours ses fils dans les collections. Ici un nouveau tissé avec deux textures différentes. Dans une base steam stretch des fils de laine sont tissés pour une maille légère et facile d’entretien. Le blanc hivernal est égayé de teintes vives, du bleu, du rouge, du jaune… « Poils » de yéti, motifs en vibration, nervures…

ISSEY MIYAKE AW18 - 22

Confort, enveloppement pour une belle collection, pratique, ludique et poétique.

ISSEY MIYAKE AW18 - 09

 

ISSEY MIYAKE AW18 - 01

C Frédérique Dumoulin

Atlein

Atlein 3_MON0044

 

Pour son défilé, Atlein (Antonin Tron) a choisi l’Institut du Monde Arabe avec sa vue magnifique sur la Seine et Paris. Le créateur continue sa brillante exploration du jersey avec des formes sophistiquées dans la construction, mais sobres dans leur apparence.

Atlein 7_MON0142

Une collection sous le signe du bleu, un bleu marine profond. « A surfing life », allusion aux vagues, à l’idée de les surmonter, de les dompter, de s’y fondre…, un sport que pratique le créateur. Des effets drapés, bouillonnés viennent dessiner le corps avec ces effets d’ondulation de quasi vagues. Une encolure légèrement asymétrique.

Dans cette collection, le créateur s’aventure dans de nouveaux territoires, avec une partie davantage tailleur dont de superbes manteaux. En ponctuation finale quelques imprimés, mise à carreaux ou motifs géométriques

Atlein 26_MON0683

Atlein 1_MON0010

Atlein 32_MON0853

Manish Arora passe à l’orange

Pixelformula 
Women's Ready to Wear autumn winter 2018 2019 - Paris 
Manish Arora

 

« Orange is the new zen » pour Manish Arora dont la collection haute en couleurs s’offre un voyage vers le soleil levant. Le Japon est partout dans cette collection où les écharpes sont des avatars d’obi (ceintures).

Pixelformula 
Women's Ready to Wear autumn winter 2018 2019 - Paris 
Manish Arora

 

Les motifs sont japonisants, que ce soit des cerisiers en fleurs ou des souvenirs d’estampes ukiyo-e. Les formes s’inspirent d’amples kimonos, les tissus sont des soies. Les chaussures empruntent la voie des getas. Des filets d’or s’emblent évoquer les coulures de la technique de restauration dorée du kintsugi.

Pixelformula 
Women's Ready to Wear autumn winter 2018 2019 - Paris 
Manish Arora

Chers à Manish Arora, les motifs de coeur s’invitent sur ls vêtements et se retrouvent en écho dans ses premiers parfums.

Pixelformula 
Women's Ready to Wear autumn winter 2018 2019 - Paris 
Manish Arora

Couleur vive, positive, joyeuse, l’orange va à Manish Arora comme le rose. Teinte des moines zen, elle oublie ici sa sérénité pour apporter sa gaieté. D’autres inspirations innervent la collection comme la Chine avec le personnage de Tuzki ou encore Paris, où Manish Arora a aussi ses attaches, avec la tour Eiffel.

Des silhouettes entre la geisha et le samouraï, avec fantaisie. En paillettes et imprimés flamboyants, le monde flottant survole avec brio cette très belle collection. Du néo-japonisme.

Pixelformula 
Women's Ready to Wear autumn winter 2018 2019 - Paris 
Manish Arora

Pixelformula 
Women's Ready to Wear autumn winter 2018 2019 - Paris 
Manish Arora

Uma Wang

 

Uma Wang 
Ready To Wear Fall Winter 2018 Collection
Paris Fashion Week

Toujours poétique et inspirée, Uma Wang emporte avec ses gammes de couleurs raffinées ; des beiges, des marrons, des rouges,… Les formes amples, confortables donnent envie de s’y blottir, vêtements cocon. Effets travaillés de drapés et une pointe d’asymétrie dans la construction. Jeux de longueurs. Mélanges de matières, de tissus, d’imprimés.

Oversize, un manteau marron dont le bas est augmenté d’une pièce de tissu blanc immaculé.

Uma Wang 
Ready To Wear Fall Winter 2018 Collection
Paris Fashion Week

Amples robes caftans.

Uma Wang 
Ready To Wear Fall Winter 2018 Collection
Paris Fashion Week

Des capuches d’une époque passée, « rétromantique ». Des effets de smock.

Uma Wang 
Ready To Wear Fall Winter 2018 Collection
Paris Fashion Week

Des ponchos jetés sur les épaules. Robes de velours. Longs manteaux bimatières… Imprimés géométriques. Du beige, du noir, des marrons et des éclats d’un rouge profond. Une très belle collection.

Uma Wang 
Ready To Wear Fall Winter 2018 Collection
Paris Fashion Week

Uma Wang 
Ready To Wear Fall Winter 2018 Collection
Paris Fashion Week

Yang Li

 

Yang Li
Ready To Wear Fall Winter 2018 Collection
Paris Fashion Week

 

Des silhouettes sombres, un côté « dark » pour un défilé dans une église. Procession de noir transfiguré d’éclats bleus. Manteau bleu à allure militaire, boutons de « corne » façon duffle coat.

Un imprimé fils barbelés sur fond blanc.

Yang Li
Ready To Wear Fall Winter 2018 Collection
Paris Fashion Week

Des tailleurs à coupe stricte, des robes bustiers. Une silhouette près du corps et quelques envolées démesurées.

Yang Li
Ready To Wear Fall Winter 2018 Collection
Paris Fashion Week

Imprimés dans des camaïeux de rouges. Un côté amazone déterminée pour ces femmes aux visages assombris de fils noirs en rideau sur le visage. La messe est dite.`

Yang Li
Ready To Wear Fall Winter 2018 Collection
Paris Fashion Week