Maurizio Galante

 

MGALANTE_fw1718_001

C’est toujours un plaisir de voir les créations de Maurizio Galante. Sa présentation statique permet d’admirer de près le travail incroyable de ses pliages, plissages, savants origamis couture dont il a le secret. Vestes de couleurs raffinées, ocre, mauve, bordeaux… cocons de rêve.

MGALANTE_fw1718_002

 

Maille arachnénne où se love en ondulant un serpent à écailles pris au piège d’une résille de fils pour robe en transparence.

MGALANTE_fw1718_010

Un modèle taille réduite, souvenir d’une de ses présentations où les modèles étaient en miniature façon théâtre de la mode, mais présentés par des marionnettistes.

MGALANTE_fw1718_014

Le choix du lieu donne à découvrir un lieu atypique, Off Paris Seine, hôtel flottant sur lequel Maurizio Galante, aussi designer de mobilier et décorateur, a oeuvré avec son complice Tal Lancman notammant dans la conception de deux suites. Délicieuse galanterie, rêverie couture.

MGALANTE_fw1718_009

Photos Sylvie Le Fort

A. F. Vandevorst

AFV5

 

Belges de la deuxième génération, le duo A.F. Vandevorst a eu de prometteurs débuts à Paris en 1998 avec une collection inspirée par Beuys. Leur belle histoire de mode se prolonge aujourd’hui avec une invitation dans le calendrier de la couture. Les créateurs ont aussi joué l’idée de récupération, annoblissant des matériaux triviaux comme le sac poubelle (version officielle de la ville d’Anvers) qui se retrouve en jupe à volants. Vinyle et latex s’invitent aussi dans la collection. La notion de couture n’est-elle pas après tout d’abord une question de travail, de temps…

AFV10

AFV6

AFV9

Mais les broderies sont à l’honneur, notamment présentes dans les souvenirs des vêtements militaires, l’uniforme étant pour les créateurs sujet d’inspiration et de prédilection. Galons, brandebourgs donnent un zeste de rigueur tandis que le doré entraîne vers l’opulence décorative. Imprimés floraux pour nouvelles femmes fleurs aux allures rasta.

AFV 4

Au jeu des uniformes, télescopage de style entre l’allure militaire mâtinée d’un voile de nonne mais qui se termine en fils dorés.FullSizeRender-31

 

Xuan

 

Xuan_Show 2

 

Hollando-Vietnamienne, Xuan-Thu Ngiuyen a étudié à l’Amsterdam Fashion Institute et a fondé sa maison en France. Invitée dans le calendrier officiel de la couture, elle a choisi cette saison un défilé. Les volants sont toujours en superposition, en volumes et constituent le grand thème de cette nouvelle collection. Légèreté de l’organza et opacité de satins. Superposition de pétales de cuir pour effets feuilletés.

Xuan_Show 1

Fleurs en tissus posées en incrustation sur un col, à la taille.

Xuan_Show 16

Xuan_Show 19

Des couleurs sourdes, une palette délicate de rose, ocre, coquelicot, ivoire et noir soir.

Xuan_Show 10

Très jolie étole recomposée sous forme animale (renard ?) posée sur l’épaule.

Xuan_Show 4

En accessoires, des chapeaux en paille hiératiques, asymétriques donnent de l’allure.

Urban Decay meets Basquiat

3605971498435_basquiat_neutralpalette_goldgriot_alt2

 

Avec un nom qui évoque la ville, une pointe d’humour (Decay), Urban Decay est devenue en quelques années une des marques les plus pointues de la planète make up. Avec au départ des couleurs inspirées de New York, la « rencontre » avec Basquiat s’inscrit dans le droit fil de l’histoire de la maison. Cet été, l’oeuvre de Jean Michel Basquiat habille joyeusement le packaging d’un esprit graffiti street art avec une texture toile. Deux palettes de fards à paupière en huit couleurs, Tenant (avec un ton Graffiti vet sombre métallisé) et Gold Griot (camaïeux de nude).

basquiat_brightpalette_tenant_alt2

 

Des rouges à lèvres Vice à l’étui Basquiat, orné d’un visage vert et du mot « Pure ».

3605971498671_basquiat_lipstick_abstract

Une occasion de (re)découvrir l’oeuvre polymorphe de ce jeune artiste disparu et considéré comme un des noms majeurs de l’art contemporain. Des personnages grimaçants, des masques, des lettres, des crânes, des dents et un motif signature en couronne.

basquiat-collection

Basquiat palette

 

 

Jungle

 

jungle_verushka_by_rubartelli_684

 

En ouverture, une photographie de Veruschka avec un maquillage félin fusionne l’homme (en l’occurrence la femme) avec la notion d’animalité pour se fondre dans une nouvelle jungle, un retour aux sources sous l’oeil de Franco Rubartelli. Avec l’exposition Jungle, la mode célèbre ses inspirations animalières au travers d’un centaine de vêtements à Turin à la Venaria Reale.

gianfranco-ferre

Si l’homme a sans doute commencé par se vêtir de peaux de bête pour se protéger du froid, il s’est ensuite éloigné de cette animalité même si la fourrure est demeurée un des choix de l’hiver augmenté d’une certaine idée de luxe (aujourd’hui un peu dépassée et surtout remise en question). L’invention des zoos (Londres en 1828) a permis une meilleure connaissance d’animaux exotiques venant de contrées lointaines. Pour Desmond Morris : « Il ne faut pas comparer le citadin avec l’animal sauvage, mais avec l’animal captif ». Un citadin en tenue fauve serait alors deux fois plus « captif » ?

fauve 5

Ces fauves en cage sont venus réveiller la mode. Avec les motifs animaliers, la femme joue à la sauvage, se « déguise » en animal en prenant les attributs d’un pelage, adoptant des rayures, des zébrures, des taches… pour s’offrir une animalité de parade. D’exotiques vêtements seconde peau, allusion à une première peau chez les animaux.

La majesté, l’allure de certains animaux a fait rêver et la mode s’en est emparée. Déjà Christian Dior eut l’exclusivité d’un imprimé « léopard » Bianchini Ferier pour deux ans et il utilisa régulièrement des motifs « fauves ». Pour le couturier : «  le léopard convient aux femmes plutôt sophistiquées ». Apanage du pouvoir, le vrai léopard signe les tenues d’apparat d‘hommes politiques comme pour Mobutu et sa toque, surnommé le Léopard du Zaïre…

 

 

Les fauves

Source d’inspiration sans fin, les fauves s’impriment à foison et sont qualifiés en vrac et dans le flou de « léopard ». Les robes léopard amplifient l’idée de sexualité chez la femme qui porte ces motifs. Plusieurs salles rugissent de ces imprimés que l’on retrouve au plus près du corps dans les sculptures d’Alaïa et en pleine gloire et multiples variations chez les créateurs italiens comme Versace, Dolce & Gabbana, Valentino, Cavalli… avec un côté baroque. Ce type de motif est-il particulièrement propre à la mode italienne dans sa vision d’une femme éminemment sensuelle, féline ? Parfois du baroque au kitsch la frontière est ténue…

fauve 3

Savane

Le zèbre et ses belles rayures op noir et blanc offre son oblitération graphique à la mode. La girafe est aussi un modèle avec sa robe tachetée géométrique dans un camaïeu marron beige.

stella-mccartney_autunno-2015_look10

Oiseaux et plumes

Hors imprimés s’invitent aussi des éléments comme les plumes qui ont eu leur heure de gloire avec la couture et qui sont aujourd’hui un peu tombées en désuétude avec de moins en moins de plumassiers, mais elles se posent encore sur des vêtements et ornent régulièrement des chapeaux. Maurizio Galante crée des silhouettes animalières sur des résilles et ajoute des plumes dans un enchevêtrement baroque.

Fauve 2

fauve 8

 

 

Insectes

Ailes de papillons, ocelles multicolores inspirent par leurs gammes incroyables. Les formes d’insectes ont aussi été utilisées par Thierry Mugler dans une extraordinaire collection de couture. Inspirations papillons chez Jean Paul Gaultier et pour le prochain hiver chez Undercover. Une vision futuriste des insectes se découvre dans les incroyables robes alien d’Iris van Herpen.`

fauve 7

gaultier_effect-papillon

fauve 4

Dans le décor du palais ont été construites des structures fantastiques en bois et s’invitent les différentes thématiques autour de l’animalité. Imprimés léopard, tissus tachetés, zébrés.. Un paradoxe que l’homme s’éloignant de l’animalité y revienne par le biais de la mode.

Pour Jungle L’immaginerio animale nella Mode, Un intéressant catalogue ma solo in italiano… avec des dérives vers l’art (des miniatures médiévales à Meret Oppenheim sans oublier la photo (Man Ray, Baron von Gloeden..) et la référence à Keynes et les « esprits animaux ».

Roarrrrr !

fauve 6

 

Veruschka

Gianfranco Ferré

Valentino

Alaïa

Stella Mc Cartney

Maurizio Galante

Mugler

Gaultier

Iris van Herpen

Maurizio Galante

 

Les FIFI à la niche 3

 

 

 

Les grandes marques ont désormais pratiquement toutes des collections particulières… Dans cette catégorie, cinq finalistes pour un prix FIFI des experts dont trois Tom Ford et parmi eux, le lauréat : Vert des bois.

nd.40089

 

Vert des Bois, Private Blend, Tom Ford. Une trilogie autour du mot vert avec en partie ces notes vertes souvent oubliées. Envolée verte pour un boisé puissant où se découvrent bourgeon de peuplier, feuille d’olivier et lentisque autour de l’idée de rêver, paradoxalement, à une forêt enneigée…

les-exclusifs-de-chanel-boy-chanel---eau-de-parfum.P122150

Boy de Chanel. Une composition d’Oliver Polge autour d’un nom qui se joue sur différents registres, l’évocation d’un grand amour de Coco Chanel dont le surnom était Boy (Capel et l’idée de masculin-féminin dans un esprit garçonne. Une fraîcheur lavande et pamplemousse, des notes florales héliotrope, géranium, rose et néroli sur bois de santal. Oh Boy, à découvrir.

nd.38264

 

Parco palladiano II de Bottega Veneta. Une très jolie collection qui évoque l’Italie, les jardins, les parcs et le charme de l’architecture palladienne. Ici une note vert, fraîche et épicée de poivre rose autour d’une magnifique architecture boisée de cyprès. Une composition signée Alexis Dadier.

Neroli-Outrenoir-Guerlain-Eau-de-Parfum-75-ml-210

Néroli Outrenoir, Guerlain. Un nom forgé sur le contraste entre la luminosité avec le neroli et un noir cher à Pierre Soulages dans la collection des exclusifs. Une fraîcheur bergamote, petit grain, sur coeur fleur d’oranger, néroli, mais aussi thé fumé pour un fond plus sombre mais opulent, graine d’ambrette, mousse et magnifique myrrhe. Une élégante composition de Thierry Wasser.

m13320468_P2521032_princ_medium

Soleil blanc, Private blend, Tom Ford. Un ambré floral aux accents solaires signé Nathalie Graccia Cetto. Épices en tête, cardamome, poivre rose sur fraîcheur bergamote sur coeur floral ylang-ylang, jasmin, tubéreuse, sur fond ambre, fève tonka et un accord lait de coco glacé. Sous le soleil exactement.

Unknown

Vert d’encens, Private Blend, Tom Ford. Deuxième opus autour du vert pour Tom Ford. Promenade dans les bois aux accents de conifères, pin et sapin mais aussi buis, résine et des vapeurs d’encens pour cet oriental boisé.

nd.40089

 

Les FIFI à la niche 2

 

 

Marques de niche désormais dans une catégorie affiliées à un groupe, elles sont réunies dans une très belle sélection de cinq finalistes. Le vainqueur est le Black Pepper de Comme des garçons,
nd.40188

-Black Pepper de Comme des garçons. Un parfum solidement épicé autour du poivre noir. Composition d’Antoine Maisondieu, Blackpepper plonge avec délices dans le sombre poivre de Madagascar et l’habille de bois, cèdre, akigalawood (oud), patchouli avec une touche de douceur fève tonka et muscs. Dans un flacon noir de noir. Une nouvelle récompense méritée pour une marque qui multiplie avec bonheur (et succès) les chemins de traverse de la parfumerie.

packshot_edt_2

-Eau des sens, Diptyque. Une nouvelle histoire d’eau chez Diptyque vient troubler les sens. Dans toutes ses facettes l’oranger amer est magnifié des racines à la cime en passant par les feuilles et les fruits. Avec un zeste de douceur fleur d‘oranger, de l’angélique, baie de genévrier et de patchouli. Une très jolie création d’Olivier Pescheux.

kimonanthe

-Kimonanthe, Diptyque. Une deuxième sélection pour Diptyque avec une composition signée Fabrice Pellegrin. Un jeu de mot pour un nom qui emporte vers le Japon des kimonos et le marie à l’osmanthus en passant par la case inspirationnelle d’une boîte d’encens. Fleur d’Asie aux saveurs et senteur d’abricot, l’osmanthus est ici relevé, épicé avec camphre, girofle, santal et cuir. Un des mes trois coups de coeur de l’année. Un magnifique vagabondage vers le pays de soleil levant sans oublier l’originalité du flacon craquelé.

504289343_1_TableTop

-Monsieur, Éditions Frédéric Malle. Composition de Bruno Jovanovic, ce parfum revendique un sexe dans son appellation. Bruno Jovanovic s’est penché avec bonheur sur le patchouli. En tête un zeste d’hespéridé avec la mandarine et une touche d’alcool avec une note absolu de rhum, un fond richement boisé de cèdre, une touche animale de daim et de l’encens, un brin mystique sur fond ambré vanillé et musqué. Pour lui mais aussi pour elle.

nd.41185

-Soul of the forest, Replica de Maison Martin Margiela. Hommage à la collection Replica de la mode, les parfums du même nom imaginaient des plongées dans le temps et l’espace avec arrêt sur image. La collection Fantasies choisit juste l’imaginaire. Soul of the forest est un voyage vers de sombres et riches forêts où le vert est mis. Canopée à perte de vue, luxuriance et puissance au programme. Notes de sève, écorce, bois… l’esprit de la forêt interprété par Quentin Bisch. À découvrir pour s’y perdre avec bonheur.

nd.40188